Catham City

Jeu de cartes

👨‍👩‍👧‍👦 2-6 joueurs

💁🏻 12 ans et +

⏳ 45min

Ici Cathella Meowz, pour Cathan News. Le principal événement de ces derniers mois est, sans conteste, l’élection du prochain maire de Catham City. Nous avons plusieurs candidats en lice dont le passé soulève de nombreuses questions parmi les habitants de notre ville. La course préélectorale promet d’être pour le moins intense, car les intentions de vote des électeurs semblent très dispersés. Qui sera le nouveau maire de notre glorieuse Catham City et, plus important encore, jusqu’où seront prêts à aller les candidats pour emporter l’élection ?

Le but du jeu ?  Être le premier à réunir le nombre nécessaire de points d’influence pour devenir maire de la ville et ainsi remporter la partie !

Le mécanisme du jeu ? Le jeu est composé de cartes « factions » (scientifiques, détectives, journalistes, membres de la mafia, hackers…). Celles-ci sont mélangées puis réparties entre une pioche, les mains des joueurs et le « marché des factions », soit 7 cartes face visible au centre de la table.

Chacun à leur tour, les joueurs peuvent :

  • Prendre des cartes du « marché des factions » pour les intégrer à leur jeu. Selon les factions, il faut en effet en avoir regroupé un nombre minimum avant de pouvoir les jouer ! Il est par exemple nécessaire d’avoir dans sa main au moins 4 cartes « mafia » pour activer les effets de cette faction.
  • Jouer les cartes de leur main : en suivant ce qui est indiqué sur les cartes, le joueur peut joueur les cartes d’une seule et même faction, en suivant les règles de celle-ci. Par exemple, jouer 3 cartes « détectives » permet de gagner 2 points d’influence et de piocher 2 cartes supplémentaires.

Les +

  • Jeu simple, facile à sortir
  • L’univers du jeu et les visuels des cartes sont agréables, avec en bonus une petite phrase rigolote en adéquation avec le personnage
  • Il existe 8 factions mais seulement 5 entrent en jeu, ce qui permet de diversifier les parties et les styles de jeu grâce aux actions différenciantes de chaque faction

Les –

  • Le jeu limite les interactions possibles entre joueurs et laisse peu de place pour déjouer les stratégies de ses adversaires
  • La simplicité du mécanisme de jeu (je pioche ou je joue) peut rendre les parties monotones et répétitives

Un jeu Gigamic, écrit par Yuriy Zhuravlev et illustré par Yuriy Yarovoy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :